Une magnifique rencontre avec Frédérique Deghelt !

Frédérique Deghelt à la librairie, c’était jeudi soir, 3 juillet 2014. Nous nous en souviendrons, quelle bonne soirée ! Les lecteurs étaient là si nombreux que certains ont dû rester sur le pas de la porte ou s’asseoir dans les petits escaliers qui mènent à l’espace enfant. L’ambiance était là, avec le soleil, et ce début de vacances. Beaucoup avaient lu le dernier roman de Frédérique Deghelt, « Les brumes de l’apparence » aux éditions Actes Sud. C’est de lui qu’il était principalement question, et aussi des romans précédents, « La vie d’une autre », « La grand-mère de jade », « La nonne et le brigand ».

Nous avons commencé par un entretien sur « Les brumes de l’apparence », pour comprendre mieux les personnages, ce qu’ils nous montrent et ce qu’ils nous cachent, les lieux (forêt, maisons) si importants dans ce roman et que l’on retrouve pour certains dans les romans précédents, pour savoir aussi comment les choses se sont passées, comment l’histoire est arrivée et s’est poursuivie à travers l’auteur. Au début il y avait Gabrielle, la narratrice, et uniquement elle, cette parisienne toute en apparences, qui hérite d’une propriété en pleine campagne. Et puis, en accompagnant Gabrielle là-bas, sur cette terre qui échappe à la logique et à la rationalité, l’auteur a dû faire face à d’étonnants événements. Et c’est tout un travail alors d’avancer sans se perdre, c’est ce que Frédérique Deghelt a si bien réussi à faire, en gardant toujours le sens de l’humour et de la répartie (des phrases que l’on recopie et conserve volontiers).

La soirée s’est terminée devant la librairie, dans la douceur du soir, autour d’un verre… Personne n’était pressé de repartir. Alors, vivent le livre et la lecture ! et puis merci encore à Frédérique Deghelt et aux éditions Actes Sud.

 

 

Pour poursuivre le cheminement :

– le site de Frédérique Deghelt : http://www.frederiquedeghelt.com

– les éditions Actes Sud : ici

– un voyage en musique avec Edouard Ferlet : Think Bach

– l’article du Dauphiné Libéré du 6 juillet 2014 : article_2014deghelt