Rencontre avec Hubert Mingarelli, L’homme qui avait soif (Stock), mercredi 4 juin à 19h à la libraire

Hubert Mingarelli est l’auteur d’une vingtaine de romans dont Quatre soldats pour lequel il a reçu le prix Médicis en 2003.

Nous avons le plaisir de le recevoir mercredi 4 juin à 19h pour son dernier roman : l’homme qui avait soif édité chez Stock.

Hisao Kikuchi boit l’eau, goutte à goutte, qui sort de dessous la pierre et le train s’en va, qui emporte sa valise. Alors Hisao décide de retrouver le train et dans sa valise l’oeuf de jade qu’il veut offrir à sa fiancée. La quête d’Hisao devient la nôtre, et l’on est curieux aussi de savoir pourquoi Hiasao a soif, pourquoi l’eau est si importante pour lui. Tout au long de son parcours Hisao fera des rencontres, sera mis à l’épreuve, et se souviendra de la guerre et de l’ami que la guerre lui a pris, Takeishi, avec qui il a tant partagé.

Et bien voilà, c’est Mingarelli, encore une fois, et pour notre plus grand bonheur, avec ses personnages qui marchent, qui poursuivent un rêve, un espoir. Ces hommes que l’adversité rapproche, et qui, sans presque rien se dire, nouent des liens plus définitifs que la vie. Tout cela avec cette écriture qui va dans la précision, choix des mots, structure de la phrase, qui s’intéresse aux détails, des gestes, des sensations, et qui, au delà de ce qui est dit, évoque, suggère… de la poésie, en somme !

 

 

 

 

C’était une belle rencontre, intense et émouvante, où les silences disent toute la poésie de Hubert Mingarelli.

 

 

 

 



 

 

La page de l’auteur sur le site des éditions stock : c’est ici