Nos romans préférés de la rentrée littéraire 2015

Que lire parmi les 550 romans parus en cette rentrée littéraire ? That is the question. Pour vous guider dans ce dédale éditorial, nous vous proposons nos douze romans préférés autour d’une idée clef – la diversité : de genre, d’éditeur, de style, de langue. Bref, il y en aura pour tout le monde…

antigoneLa Terre qui penche, Carole Martinez (Gallimard)

Blanche a douze ans au 14ème siècle. Elle habite le château de son père, où elle est élevée sans trop d’amour, ni d’instruction. C’est au domaine des Murmures, auprès du seigneur voisin, qu’elle apprendra la lecture et l’écriture, promesse d’émancipation. Grâce à son « promis », un garçon réputé idiot, elle apprendra à communiquer avec la nature, la forêt, la rivière… Entre roman et légende, Blanche partage la parole avec sa vieille âme, qui six siècles plus tard, ne se souvient plus vraiment.

venus ailleursVenus d’ailleurs, Paola Pigani (Liana Lévi)

Ils sont frère et sœur, réfugiés politique, récemment arrivés à Lyon. Mirko et Simona viennent du Kosovo, ils ont laissé les leurs, ils espèrent une vie « normale » en France. Simona veut clairement s’intégrer, posséder la langue, trouver un métier ; Mirko est partagé, tourmenté : s’intégrer bien sûr, mais n’est-il pas fautif d’avoir fuit. Ils sont liés l’un à l’autre, se soutiendront toujours, malgré la différence de leurs parcours.

exercice medecineL’exercice de la médecine, Laurent Seksik (Flammarion)

On suit en parallèle l’existence de Léna Kotev aujourd’hui à Paris, où elle est cancérologue, et l’histoire de sa famille où l’on est médecin de père en fils depuis 1905, dans la Russie tsariste. On passera par Berlin dans les années 20, Nice pendant la seconde guerre mondiale, Moscou dans les années 1950. La destinée dramatique d’une famille juive, Léna qui s’interroge sur son métier où la mort intervient trop souvent.

neverhomeNeverhome, Laird Hunt (Actes Sud)

Constance et son mari sont fermiers dans l’Indiana, lorsque débute la guerre de sécession. C’est Constance qui partira à la guerre à la place de son mari : ils ont décidé ensemble que c’était elle la plus apte à mener ce combat, contre l’esclavage. Elle se fera donc passer pour un homme, intégrera un régiment, et de batailles en batailles sera blessée, finira par prendre le chemin du retour… Elle écrira presque chaque jour à son mari et son regard de femme sur la guerre est empreint d’humanité.

grossman cheval barUn cheval entre dans un bar, David Grossman (Seuil)

C’est le one man show du comique Dovalé, il se moque du public, raconte des plaisanteries crues. Il a invité pour ce soir-là un ancien camarade d’école en Israël, venu avec réticence au spectacle. Petit à petit, à l’humour se substitue le registre de la confession, qui suis-je devenu ? Avec souffle et dérision, Grossman nous fait plonger sans pudeur dans l’âme humaine.

jaenada petite femelleLa petite femelle, Philippe Jaenada (Julliard)

Avec son style plein d’humour, d’auto dérision et de digressions en cascade, Philippe Jaenada écrit l’histoire de Pauline Dubuisson, jeune femme condamnée en 1953 pour le meurtre de son fiancé. La France la déteste mais sait-on vraiment qui elle est ? En racontant son histoire, Jaenada nous parle des obsessions collectives, des mensonges de l’histoire, de la place des femmes, du travail de création littéraire et surtout du désir en chacun de nous d’échapper à son histoire.

peter mayLes fugueurs de Glasgow, Peter May (Rouergue)

Quel plaisir de retrouver un nouveau roman de Peter May ! Ils avaient 20 ans en 1965 quand ils ont fugué pour rejoindre Glasgow et devenir des pop stars, ils en ont 50 de plus en 2015 quand ils reparcourent ce road-movie qui avait si mal tourné. Un crime au bout du chemin, qui était le coupable ? Que sont-ils devenus ? Ont-ils réalisé leurs rêves ? Voilà donc un roman, entre suspens et nostalgie, comme le sait si bien faire Peter May…

desarthe coeur changeantCe cœur changeant, Agnès Desarthe (Olivier)

Rose a beaucoup vécu quand elle arrive à 17 ans à Paris mais elle ne sait pourtant rien « de l’argent, des hommes, de la politiques, du sexe » et considère Alexandre Dumas comme son guide. Sur le modèle du roman d’apprentissage, la jeune Rose va subir de terribles épreuves dans la France du début du XXème siècle : courageuse, elle persévère, se retrouve, renaît, rechute, en proie au doute et aux désillusions. Et cette vie changeante nous emporte dans le tourbillon d’une existence libre…

antigoneUne Antigone à Kandahar, Joydeep Roy-Bhattacharya (Gallimard)

Roman à plusieurs voix : celle de Nizam jeune-fille afghane qui veut enterrer dignement son frère, rebelle mort au combat. Celles des soldats américains qui font partie du poste avancé où le corps de ce frère est soigneusement gardé, pour servir d’exemple, certainement. Il y a d’abord la méfiance, et puis le questionnement par rapport à l’autorité qui dit non, et à cette jeune fille qu’ils comprennent. Toutes ces paroles sont pleines des forces et faiblesses de chacun.

montecristoMontecristo, Martin Suter (Christian Bourgois)

Un journaliste suisse se retrouve par le plus grand hasard en possession de deux billets de 100 francs aux numéros de série absolument identiques : c’est impossible, et pourtant. Il cherche à savoir, s’approche d’une affaire qui le dépasse, s’entête. Il lui faudra un certain temps pour comprendre, à quel point il est menacé. Intégrité au mépris de sa vie ou corruption qui ouvre des portes…, est-ce que le choix lui appartient ?

cache boltanskiLa cache, Christophe Boltanski (Stock)

Dans cette fresque familiale qui remonte sur trois générations, Christophe fouille les replis de la mémoire des Boltanski, en démêlant souvenirs, légendes, faits avérés et obsessions de la tribu. Son style inventif et subtil emprunte à la fois à Pérec et au Cluedo, chaque chapitre correspondant à une pièce de la demeure familiale. Entre poésie et nostalgie, c’est un portrait très attachant qui se dessine de cette famille fusionnelle et anticonformiste, marquée par la peur et le secret.

quete wynneLa quête de Wynne, Aaron Gwyn (Gallmeister)

Russell, dresseur de chevaux repéré parmi les US soldiers, est envoyé auprès du Commandant Wynne, chef d’une mystérieuse compagnie, aux confins de l’Afghanistan, pour débourrer des chevaux. Entre beauté sauvage et violence inouïe de la guerre, Aaron Gwyn nous embarque dans une formidable épopée où les obsessions personnelles prennent le pas sur les grands idéaux. Cela ne peut que finir mal…

 

 

Pour télécharger la gazette de la librairie : 6 Gazette septembre 2015