Les photos de la rencontre avec Paola Pigani (4 octobre 2013)

Une belle rencontre animée par Françoise avec Paloa Pigani autour de son roman N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures, édité chez Liana Lévi en août de cette année.

Paola écrit ce qui est arrivé à la communauté manouche assignée à résidence dans un camp d’internement à Angoulême de 1940 à 1946, donc après même la libération (on ne savait pas que faire d’eux). Elle écrit et parle de cela avec les mots (les armes) du poète : la sensibilité, l’empathie, la sensualité. Ce sont bien tous les sens qui sont meurtris par l’enfermement, la privation du contact avec la nature. Quand on aime vivre pieds nus, manger ce que la nature produit au fur et à mesure, se baigner à l’eau des rivières, travailler avec ses mains, cheminer toujours… comme Alba, Maria, Louis, Rita et les leurs, comment fait-on pour survivre dans des conditions inhumaines de détention ? Un drame qui vient en rejoindre bien d’autres.  Se glisser dans cette vie, cette détresse, les transmettre au lecteur ou à l’auditeur, Paola le fait avec un naturel et une justesse que nous ne sommes pas près d’oublier.

Un grand merci aux éditions Liana Lévi qui soutiennent les écrivains et les libraires avec passion pour transmettre le goût de la lecture et de l’écriture.

 

 

Un grand merci également à la revue Page des libraires qui fête ses 25 ans pour leur soutien.