Les lectures préférées du club ado

Parmi la douzaine de romans que nous avons déjà lus depuis la création du club ado en début d’année, certains ont été particulièrement appréciés. Les voici !

 

Wonder, R.J. Palacio (Pocket jeunesse, 2013)

Le roman le plus émouvant, sans hésitation.
Une même histoire, celle d’un garçon « différent », mais vue à travers les yeux des autres, ses parents, sa sœur, ses copains et copines, ses profs. Un roman sans compassion sur le handicap et la relation aux autres.

 

 

Le passage du diable, Anne Fine (Ecole des loisirs, médium, 2013)

Le roman le plus flippant.
C’est l’histoire d’un garçon que sa maman a toujours protégé contre le monde extérieur en l’enfermant jusqu’à son adolescence, « pour son bien ». Il s’échappe grâce à un voisin et va découvrir la vraie vie. Son histoire familiale n’est pas si nette que ça surtout auprès de son oncle si intrigant…Des frissons angoissant plus on avance !

 

 

Sept messages pour mes quinze ans, Lewis Stewart (Martinière jeunesse, 2013)

Le roman qui a fait le plus pleuré.
Une jeune fille découvre le jour de ses 15 ans le téléphone portable de sa maman, décédée dans un accident l’année auparavant. En écoutant les messages restés sur le téléphone, elle découvrira un autre visage de sa mère. Emouvant et très délicat. Un roman sur la liberté de devenir soi.

 

 

La double vie de Cassiel Roadnight, Valentine Jenny (Ecole des loisirs, 2013)

Le roman qui a généré le plus de débats entre nous !
Les aventures d’un ado orphelin SDF qui usurpe l’identité d’un garçon et prend sa place dans une famille pas si tendre et affectueuse que ça. Du suspens et des rebondissements à toutes les pages ! La fin déchire…

 

 

 

Comment (bien) rater ses vacances, Anne Percin (Rouergue, 2010)

Le roman qui a fait le plus rire.
De l’humour, du loufoque, de la détente, une saveur littéraire, un gros coup de cœur pour Anne Percin auteur également de Western Girl (2013) toujours aussi drôle et touchante.

 

 

Dis moi qu’il y a un ouragan, Fabrice Emont (Gallimard, 2014)

Le roman le plus vrai.
Plongée sans tuba dans le monde réel des ados. Ils doivent écrire un scénario et le filmer avec leur téléphone. Filles et garçons s’aiment, se détestent, se jalousent, se moquent, s’embrassent, bref, comme dans la vraie vie !