Deux coups de coeur de la rentrée de janvier littéraire 2018

Nos souvenirs sont des fragments de rêves, Kjell WESTÖ, Editions Autrement

Helsinki et ses environs en bord de mer. Pendant les vacances, le narrateur, jeune garçon d’origine modeste fait la connaissance d’Alex, fils d’une famille fortunée, et de sa sœur Stella. Ils vont grandir en s’opposant, en s’aimant, en ne partageant pas la même vision d’une société pleine de boulversements. Des années 60 à aujourd’hui, les familles des uns et des autres vivent des choses très fortes, les enfants portent l’héritage de leurs parents, essaient de s’en libérer ou pas, découvrent d’autres façons de vivre. Les personnages sont complexes, se trompent sur eux mêmes, et avancent malgré tout. Cette saga est aussi un portrait de l’Europe, vue de Finlande, sur ces soixantes dernières années. C’est franchement émouvant et intéressant.

 

Faire mouche, Vincent ALMENDROS, Editions de Minuit

Nous arrivons à Saint Fourneau aux côté de Laurent et de celle que nous pensons sa compagne. Laurent revient sur les lieux de son enfance après de nombreuses années d’absence, pour assister au mariage d’une cousine. Et petit à petit nous découvrons l’ampleur du désastre… Tout cela est raconté dans un style impeccable, tendu, il n’y a rien de trop, et un ton irrésistible. Les lieux  ( maison, forêt, village, paysages abandonnés), les objets, la cuisine en train de se faire, tout parle et contribue au drame. Mais l’ensemble garde une forme de légèreté qui rend la chute d’autant plus frappante.