Dernières actualités...

tome 2 : Rencontres Littéraires Estivales (27-28 juillet 2018)

Pour la seconde année, la librairie organise ses Rencontres Littéraires Estivales. Elles auront lieu vendredi 27 et samedi 28 juillet 2018. Cette année, deux écrivains invités de choix : Iain Levison et Wilfried N'Sondé. Le programme : c'est ici              

Lire la suite...

Rencontre avec Clarence Boulay pour son roman Tristan (aux éditions Sabine Wespieser) vendredi 18 mai à 19h

  Les photos de la rencontre : c'est ici         Ida arrive, seule, sur une île isolée, mais habitée. L’île de Tristan Da Cunha. Elle est venue sur un Langoustier, l’un des rares bateaux qui relie l’île au continent. Elle vient s’exiler là pour quelques mois. Elle va loger chez l’habitant, dans une ...

Lire la suite...

Congés de la librairie

La librairie est fermé duamedi soir 7 avril au jeudi 19 avril inclus. Réouverture vendrei 20 avril dès 9h.

Lire la suite...

François Garde à la librairie le vendredi 16 mars pour son texte Marcher à Kerguelen (Gallimard)

Nous avions déjà aimé il y a quelques années "Ce qu'il advint du sauvage blanc" (2012), "Pour trois couronnes" (2013) et tout récemment "L'effroi" (2016), romans publiés aux éditions Gallimard. Cette fois, avec "Marcher à Kerguelen", François Garde revient avec un récit de voyage sur l'île principale de l'archipel de Kerguelen. ...

Lire la suite...

∼  ∼  ∼    Nos derniers coups de coeur    ∼  ∼  ∼

Est ce ainsi que les hommes jugent, Mathieu Menegaux, éd. Grasset

Il porte une veste en jeans, possède une Mégane blanche dont il a refait le pare-chocs avant. Tout l’accable, tout indique qu’il s’est rendu coupable d’un homicide volontaire. Coïncidence ou culpabilité ? Un livre fort, tendu par l’écriture, sur la mécanique implacable de la justice.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Le syndrome du Varan, Justine Niogret, Seuil

 

Nous avions lu et aimé ses premiers romans d’aventure SF il y a quelques années et là, Justine Niogret revient avec un récit à la première personne sur son enfance mal aimée, non, pardon, soyons précis, les mots ça compte, pas aimée du tout. Un récit qui sidère et bouleverse.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Le fer et le feu, Brian Van Reet, éd. l’Olivier

Avril 2003 Bagdad. Cassandra est une jeune militaire américaine. L’impensable arrive, elle est faite prisonnière. Mais ce même moment est également raconté par un des moudjahidines. Un récit très abouti qui colle au plus près de l’intimité des personnages.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Ailefroide, Altitude 3954, Jean Marc Rochette, éd. Casterman

Un récit autobiographique mis en BD, c’est le dernier opus de Rochette, l’auteur bien connu du mythique Transperceneige ! L’internat de Champollion, la Bérarde, l’Oisans, la grimpe grenobloise, la montagne qui fascine et détruit, tout ça servi par un dessin profond et puissant, qui emporte dans l’univers de son auteur.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Le petit terroriste, Omar Youssef Souleimane, éd. Flammarion

C’est l’histoire d’un enfant syrien qui avec ses parents émigre en Arabie Saoudite. C’est le choc, il subit le racisme (il est différent), l’interdiction de tout : penser, réver, oser, flâner… être lui même tout simplement. C’est l’histoire de Omar, réfugié politique syrien en France. C’est un livre majeur.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Serena, de Pandolfo et Risbjerg, éd. Sarbacane

Magnifique adaptation BD du roman noir de Ron Rash, cruel et tendre à la fois, bourré de suspens, une véritable descente dans l’âme noire d’un amour fou, en plein dans l’Amérique sauvage et hostile. Waouuuu !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

L’Archipel du Chien, Philippe Claudel, éd. Stock

Un conte féroce et satyrique sur la société d’aujourd’hui, et oui, on retrouve le Philippe Claudel qu’on aime tant : des personnages ciselés, un style alerte et mordant, et une histoire ancrée dans le réel.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Le goût d’Emma, Emmanuelle Maisonneuve, éd. Les Arènes

Une jeune femme entre pour la première fois dans la brigade des inspecteurs du fameux Guide Michelin. Son rève se réalise, sera-t-elle à la hauteur ? sera-t-elle comblée ? Une BD qu’on lit comme un roman pour tous les amateurs de cuisine.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Les loyautés, Delphine de Vigan, éditions JCLattès

L’histoire de jeunes adolescents, Théo et Mathis, qui boivent de l’alcool en cachette au collège. L’histoire d’adultes qui les entourent, parents, professeurs. Chacun fait avec ses doutes, son passé, ses valeurs, comment y voir clair, à quoi rester fidèle. Le style sobre et juste épouse toutes les détresses et espérances, ça se lit sans respirer.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Ma ZAD, Jean bernard Pouy, éd. Gallimard coll. Série Noire

Un vrai roman noir comme on les aime : de l’humour, un style libertaire, un vrai anti-héros qui essaie de se dépatouiller avec sa vie tant bien que mal, un intrigue bien ficelée sur fond de militantisme social, et surtout quelle écriture ! Bref, un régal.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Marcher à Kerguelen, François Garde, éd. Gallimard

Trois semaines et demi pour traverser l’île de Kerguelen, petite île méconnue tout au sud du sud, sauvage, hostile, froide et pluvieuse, c’est la durée du périple de François Garde avec trois de ses amis. Un beau texte sur le sens de l’aventure. Une écriture élégante.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Les chemins de la haine, Eva Dolan éd. Liana Lévi

Une enquête sous haute tension dans l’Angleterre d’aujourd’hui autour d’un crime dans un abri de jardin. Un roman policier sur le monde social, le racisme de tous les jours, l’esclavage économique. Une enquête palpitante menée par deux flics bien sympathiques. Un découverte avec ce premier roman traduit qui sera suivi de nombreuses autres aux éditions Liana Lévi.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Comment Baptiste est mort, Alain Blottière, Gallimard, Folio

C’est la version poche qui vient de sortir et franchement, comment vous dire, à la librairie, nous sommes très heureux et très émus. Parce que c’est un grand livre. Fort, émouvant, beau, puissant, poétique, bousculant, bref, ça fait du bien de lire des choses comme ça !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Tristan, Clarence Boulay, éd. Sabine Wespieser

Perdue dans l’océan, Tristan, c’est une île sauvage et éloignée de tout, où une jeune femme se retrouve pour sauver des oiseaux mazoutés. Un texte poignant et fort !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Dans la vallée décharnée, Tom Bouman, Actes Sud, coll. Noirs

Pennsylvanie, petit patelin rural, perdu entre montagnes et marais, jamais d’histoire, c’est ce que se disait Harry « le » flic du coin. Alors quand on découvre un cadavre abandonné, rien ne va plus. Une enquête trépidante, frissons garantis !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

L’essence du mal, Luca D’Andrea, éd. Denoël

Un polar qui fait froid dans le dos. Les montagnes italiennes, des montagnes maudites accueillent un jeune cinéaste et son épouse pour des vacances. Rien ne se passe commme prévu. Une vieille affaire morbide va les obsédés et rien ne sera plus jamais comme avant. Glaçant !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Jeu blanc, Richard Wagamese, éd. Zoé

L’autre grand roman de Richard Wagamese où l’on découvre tout son univers poétique et puissant. Et toujours les thèmes qui lui sont chers : le déracinement, la recherche de soi, l’instinct animal, la spiritualité, l’harmonie avec l’univers.
Encore, encore, oui, encore, faites que les éditions Zoé continuent ce magnifique travail de traduction de l’oeuvre de Wagamese !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Les étoiles s’éteignent à l’aube, Richard Waganese, éd. 10-18

Ce roman est sorti en 2016 aux éditions Zoé, il vient de paraître en poche, chez 10/18. C’est une histoire très simple. Un fils accompagne son père vers le lieu où il veut mourir. Ce père, Eldon, est usé par la vie et les remords, il n’a presque jamais vu son fils, Franklin, qu’il a abandonné à la naissance entre les mains du « vieux ». Nous sommes en Colombie britannique, Eldon et Franklin ont des racines indiennes, profondément indiennes. Au cours de ce voyage vers le lieu où mourir, ce qui n’a jamais été dit, parce que trop douloureux, va lentement exister. Franklin n’a que seize ans, mais une grande connaissance de la nature, de ce que l’homme et elle peuvent partager. Le « vieux » lui a transmis un savoir et des valeurs. Il y a la violence des événements, des hommes et aussi le lien essentiel à la terre, à la forêt, aux animaux, et il y a encore l’amour, le pardon, les gestes qui, au-delà des mots, sont un apaisement.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Les seize arbres de la Somme, Lars Mytting, Actes Sud

Notre grand coup de coeur de ce début d’hiver. Tout ce qu’on aime dans un roman : du drame, de l’aventure, de l’émotion, des histoires d’amour, une quête identitaire, des questions sur le sens de la vie, des secrets de famille en veux tu en voilà, bref, que du bonheur à lire. Déjà auteur d’un livre très original sur le bois, le norvégien Lars Mytting nous fait un joli cadeau pour Noël !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Le Jour d’avant, Sorj Chalandon, Grasset

Un jeune frère se donne pour mission de venger son grand frère, mort à la mine, quand il était plus jeune. Secrets de famille, vengeance, histoire politique, tous les ingrédient qu’on aime dans les romans de Chalandon.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

La petite danseuse de quatorze ans, Camille Laurens, éditions Stock

Camille Laurens est fascinée par la statuette de Degas. Elle s’intéresse à la jeune-fille, petit rat de l’opéra, qui fut le modèle de Degas ; elle s’intéresse aussi à Degas au moment où il travaille à cette œuvre, et encore à ce que cette « petite danseuse » dit de la société. Bien sûr c’est beaucoup du rapport de l’homme à la création qu’il s’agit. En fermant le livre, on a très envie d’aller au musée voir la statuette !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Le fils du héros, Karla Suarez, éditions Métailié

Ernesto est cubain. Il s’appelle « Ernesto » en l’honneur de « Guevara » ; Lorsque que son père meurt à la guerre en Angola, Ernesto devient le « fils du héros » : lourds héritages. Il partira vivre à Berlin, puis à Lisbonne et c’est là, à travers une rencontre, et après de nombreuses recherches qu’il comprendra de quoi est fait le poids de son existence. Emouvant, passionnant.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Elephant, Martin Suter, éditions Christian Bourgois

Schoch, SDF et alcoolique, voit un jour un éléphant rose, fluorescent de très petite taille devant la grotte où il vit, aux alentours de Zurich. Et ce n’est pas parce qu’il a bu. C’est le début d’une aventure haletante, où manipulations génétiques et complots internationaux se trouvent confrontés aux petits hasards des vies minuscules.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Sa mère, Saphia Azzedine, éditions Stock

Marie-Adelaïde, née sous X, a des comptes à régler avec la société. Son histoire, sa quête, pourraient revêtir une forme de banalité, si sa parole n’était à ce point acérée. Les mots surprennent, ils sont justes, violents, ironiques ; le rythme, les personnages, tout est parfaitement ajusté. Il y a là une énergie rare.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Une histoire des loups, Emily Fridlung, éditions Gallmeister

Madeline habite loin de tout, dans une cabane au bord d’un lac, dans le Minnesota. Une famille emménage de l’autre côté, son comportement est étrange. Madeline découvrira petit à petit de quoi il retourne. Et, elle même Madeline, si proche de la nature, qui est-elle…

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

La serpe, Philippe Jaenada, éditions Julliard

L’écrivain Georges Arnaud (auteur du « salaire de la peur ») est soupçonné d’avoir assassiné sauvagement son père, sa tante et la bonne. C’était en 1941. Philippe Jaenada se rend sur les lieux et mène sa propre enquête. Comme toujours c’est drôle, et sérieux en même temps, on apprend beaucoup de la société à la lumière de la petite histoire.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Les huit montagnes, Paolo Cognetti, éditions Stock

L’amitié de deux garçons, le garçon de la ville qui aime la montagne, comme ses parents l’aimaient aussi, et le garçon de la montagne qui vit là-haut, n’en descendra jamais, ça n’aurait pas de sens. Les garçon deviennent des hommes, l’amitié se perd un peu et revient, viscérale. C’est fort, c’est rude, et ça sonne juste.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Summer, de Monica Sabolo, éditions JC Lattès

La Suisse des bords du lac Léman, belle villa, milieu aisé. Summer, jeune-fille de 17 ans disparaît un jour de pique-nique. 24 ans après son frère cadet essaie de comprendre. Depuis ce jour d’étranges visions de poisson, d’eaux domantes le hantent… Suspense, émotion, drame indicible d’une vie de famille noyautée.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

La chambre des époux, Eric Reinhardt, éditions Gallimard

Un écrivain fait le pari d’écrire un roman dans le temps de la chimiothérapie que suit sa femme. S’il y parvient, elle gagnera contre le cancer ! Puis il imagine le roman qu’il pourrait écrire en s’inspirant de sa propre histoire, et alors ce roman dirait des choses un peu différentes. Justement quelles différences ? C’est tout à fait intéressant.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

La beauté des jours, Claudie Gallay, Actes Sud

Suivre pas à pas ces quelques semaines dans la vie ordinaire de Jeanne, les visites à la ferme où elle a grandi, l’amie Suzanne, le travail à la poste, la passion pour Marina Abramovic, l’amour de jeunesse rencontré par hasard… Que de délicatesse, et de précision dans l’évocation de ce qui mijote au fond de soi, en douce !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Underground Railroad, Colson Whitehead, Albin Michel

Un choc littéraire !

L’épopée de Cora, jeune esclave noire à travers le Sud des Etats-Unis, avant la guerre de sécession. La mécanique de la haine, comme la capacité à espérer, sont très bien restituées. On ne quitte jamais Cora, et c’est édifiant.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Merci, Mary, Patty, Lola Lafon, Actes Sud

L’histoire de Patricia Hearst enlevée contre rançon en 1974, et qui choisit dépouser la cause de ses ravisseurs. D’abord pacifique, la lutte devient ensuite violente et là, ça pose question. Une universitaire américaine, et sa jeune apprentie française travaillent à comprendre cet itinéraire, et leurs vies à elles en sont transformées.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Monteperdido, Augustin Martinez, Actes Sud

Un huis clos au coeur des Pyrénées espagnoles, dans un tout petit village reculé au fond des vallées. Deux fillettes disparaissent, le criminel est forcément venu de l’étranger. Pas si sûr en fait…
« LE » thriller de l’été !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Aux cinq rues, Lima, Mario Vargas Llosa, Gallimard

Comédie de mœurs sur fond de dictature, dans l’un des quartiers les plus fréquentés de Lima. Le respectable et riche ingénieur Enrique est menacé par le presse à scandale ? Pourquoi ? A qui profite l’affaire… Le « Docteur » bras droit du dictateur Fujimori semble tenir toutes les ficelles. Pendant ce temps la femme d’Enrique flirte avec sa meilleure amie, un peu à l’écart de tout repère.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

La tristesse des éléphants, Jodi Picoult, Actes Sud

Jenna, 13 ans, vit avec sa grand-mère. Sa mère Alice, a disparu peu après sa naissance. Son père est en asile psychiatrique, victime de troubles neurologiques. Tous deux étaient des scientifiques, spécialistes des éléphants, ils avaient ouvert un refuge où ils recueillaient les éléphants malmenés. Jenna ne se résout pas à avoir été abandonnée par sa mère, elle mène l’enquête. Suspense, au plus près des éléphants !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Les filles de Roanoke, Amy Engel, Autrement

Une fresque familiale ? un bel été au Kansas ? une belle histoire d’amour avec un garçon ? ou un conte malsain ? c’est toute l’ambiguité de ce roman. La tension est là, nous frissonnons de suspens, et nous sommes obligés de lire… quoi, c’est déjà le petit matin ?

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Belle d’amour, Franz Olivier Giesbert, Gallimard

C’est Tiphanie l’héroïne de ce roman historique, une jeune femme à la vie pas facile, patissière, esclave maritale, troubadour, cuisinière au temps des Croisades et confidente-amie du Roi : une destinée très originale. Un roman plein d’humour et très moderne !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

La table du roi Salomon, Luis Manglano, Actes Sud

Une pincée d’Indiana Jones, un zeste d’Umberto Eco, un voyage dans l’histoire de l’art, des rebondissements, des péripéties, bref, tout ce qu’on aime dans les grands romans d’aventure !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Mémoires d’un chat, Hiro Arikawa, Actes Sud

Tendres, émouvantes et drôles…sont les aventures de Satoru et de son chat Nana, dans le Japon d’aujourd’hui. Satoru adopte Nana au début du livre, la complicité est immédiate. Mais Satoru ne pourra pas toujours garder Nana, il faut trouver la bonne personne pour l’adopter, l’occasion de voyager, et de retrouver amis et souvenirs. Quand Nana prend la parole, c’est irrésistible !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Un personnage principal féminin absolument charismatique, original et imprévu. Un style énergique, évocateur, qui sonne juste, sans effet. On apprend beaucoup sur l’époque également, l’Italie et la Libye des années 1930.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Suisen, Aki Shimazaki, Actes Sud

Goro, la cinquantaine, trouve qu’il est un homme bien. Il est directeur de l’entreprise héritée de son père, il a une femme, des enfants, deux maîtresses, et se juge excellent en tous ces domaines. Et puis, un jour, ça commence à dérailler, une maîtresse qui lui ferme sa porte, une remise en cause au boulot… Se serait-il trompé sur lui-même… Un livre tout en implacable délicatesse.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜


Laisser filer les jours au bonheur de la femme qu’on aime et du spectacle de la nature.
Puis subitement, franchir la porte du mal sans l’avoir voulu…

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

Parmi tout ce qu’on a lu pendant nos vacances de printemps, c’est notre grand coup de cœur. Un humour à la Craig Johnson, des personnages haut en couleur et toniques, une poésie sensuelle et émouvante, une épopée dans l’Amérique contemporaine, violente et sauvage, beaucoup de peinture, beaucoup de pêches… On n’en sort pas indemne !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

Encore un polar islandais ? Certes. Ici l’intrigue se passe tout au nord du nord de l’Islande, il fait froid, très froid dans cette petite ville où jamais rien ne se passe. Et pourtant, le tout jeune inspecteur fraichement arrivé va se retrouver dans une intrigue palpitante.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

La Daronne, c’est le pseudo utilisé par la nouvelle chef du réseau de distribution du cannabis. C’est une femme, elle a trimé toute sa vie, elle a des enfants, une vie bien rangée, et puis, un jour, tout bascule… Un roman noir très noir avec beaucoup de suspens.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

Un jeune flic venu de la PJ parisienne se retrouve muté à Rouen, sa ville natale. Une bizarre affaire d’eau colorée qui coule dans les robinets de toute la ville, des jeunes voyous de la cité dans une manif d’usine, bref, un roman noir qui commence sur les chapeaux de roue, un régal !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Les Causses, la vie sauvage dans la montagne, la vie dure des agriculteurs, la solitude, et puis une femme, une histoire d’amour, et tout se brise dans une tension dramatique à couper le souffle, jusqu’au bout.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Paris, avril 1789, quelques jours avant l’embrasement de la Révolution Française. Un père et son très jeune fils, violoniste prodige, cherchent à entrer dans les salons de la grande musique classique, comme l’avait fait Léopold et Wolfgang Mozart. On y croise même Haydn et Beethoven dans ce roman historique.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

C’est féroce et caustique et pourtant ça parle d’un monde, pas très loin du notre, des vies inhumaines, qui ont glissé petit à petit sans s’en rendre en compte dans la banalité, l’ennui, plus rien ne les choque ces copains. Un livre choc !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

« Comment va le monde » vu par un grand journaliste, un style alerte, une plume poétique, une vision percutante : la tentative désespérée de l’Algérie et du Maghreb pour repartir de l’avant, l’Amérique contemporaine et la montée de l’intolérance, le terrorisme en France, Daesch et l’intégrisme religieux, le rôle de l’Arabie Saoudite. C’est poignant et lumineux.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

Le Havre, 1940, deux soeurs et leurs 2 enfants. Les maris sont partis à la guerre. Encore un roman sur la seconde guerre ? Oui mais non. Comment survivre soi et sa famille dans un monde qui s’écroule ? Émotion garantie.

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ 

Épuise et retraduit par l’éditeur Toussaint Louverture l’année dernière, WatershipDown est un grand roman d’aventure. Amitié, courage, amour, loyauté, pouvoir, trahisons, tout ce qu’on aime dans les épopées est présent… et même des lapins !

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

 

Plus de chroniques de livres : lire la suite